Christian Sauvé

[Afficher tous les billets publiés par Christian]

Né en 1975 à Ottawa, Christian Sauvé œuvre présentement comme informaticien au sein de la fonction publique fédérale. Lecteur assidu, cinéphile confirmé, cabotin invétéré, il considère le monde comme un spectacle quotidien.

Il lit plus de 200 livres par année et écrit des critiques pour son site web personnel, ainsi que les revues Solaris (se spécialisant en hard SF et en SF canadienne anglaise) et Alibis (se spécialisant en techno-thrillers et en fiction militaire).

On le retrouve au moins une fois par semaine dans les cinéplex de la région d’Ottawa. Ses critiques de film se retrouvent sur son site web personnel. Depuis 2001, il écrit Caméra Oscura, une chronique trimestrielle sur le cinéma à suspense pour la revue Alibis.

Amateur de science-fiction depuis un très jeune âge, il a assisté à sa première convention en 1995. Depuis, il fréquente les événements faniques du corridor Toronto-Ottawa-Montréal, en français et en anglais. Il est, depuis 2003, chargé de la programmation du congrès Boréal. Son site web personnel contient des comptes-rendus de sa présence à des congrès tels la World Fantasy Convention 2001, Torcon3 (Worldcon 2003) et Noreascon4 (Worldcon 2004). Il a été membre du jury du Grand Prix de la Science-Fiction et du Fantastique Québécois en 2004.

Détenteur d’un baccalauréat en science informatiques de l’école de génie de l’Université d’Ottawa, il construit des ordinateurs, administre des pages web, analyse l’état de l’industrie, fournit du support technique de première ligne et livre occasionnellement de la formation sur une foule de sujets reliés. À ses heures, il administre quelques sites web et agit comme consultant pour quelques autres.

Il est somme toute assez fier de son emploi de fonctionnaire fédéral, mais n’en fera que rarement mention sur Fractale Framboise: Non seulement est-il d’accord avec le principe que les fonctionnaires devraient être sagement anonymes dans le cadre de leur emploi, mais il n’a aucune intention de défier collègues et supérieurs par des révélations impétueuses. Ce qui se passe au travail, reste au travail. Il va sans dire que toute commentaire partisan lui est interdit, bien que son intérêt pour la science politique l’amène quelquefois à apporter des précisions sur les rouages de l’appareil gouvernemental.

Il écrit rarement à son sujet à la troisième personne.

Pour écrire à Christian:

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.
  • Derniers commentaires

  • Derniers billets

  • Archives par date

  • Archives par sujet