A Traveler’s Guide to the Afterlife — Mark Mirabello

A Traveler’s Guide to the AfterlifeTraditions and Beliefs on Death, Dying and What Lies Beyond

Toutes les cultures ayant leurs traditions et leurs mythes concernant la mort et l’au-delà, l’éventail de possibilités — dussiez-vous recevoir un piano à queue sur la tête — est tout sauf monotone. Mark Mirabello, professeur d’histoire à l’université de Shawnee State en Ohio, a créé un condensé regroupant par grands thèmes les croyances d’une multitude de peuples et de sociétés. Le lecteur pourrait s’attendre à devoir s’attaquer à une brique, mais l’essai fait plutôt dans les 170 pages, en offrant des capsules d’informations et une quantité impressionnante de références pour quiconque souhaiterait creuser un sujet en particulier. Au menu se trouvent des ouvrages comme le Bardo Thodol des Tibétains, le Livre pour sortir au Jour des Égyptiens, la Katha Upanishad des Indiens, etc. Y figurent aussi les pratiques de peuples et de sectes un peu plus obscurs dont je n’avais jamais entendu parler.

Dans son introduction, l’auteur révèle qu’il est atteint du cancer, sans préciser toutefois si c’est ce qui l’a poussé à s’intéresser au sujet de l’après-vie ou si ce projet lui trottait déjà en tête avant le diagnostic. Il insiste sur le fait que son guide, comme son titre anglais l’indique, porte moins sur la mort (sujet limité) que sur ce qui se passe après. À la lecture, on se rend vite compte qu’il n’est pas un admirateur des théories dites matérialistes, celles voulant que la conscience s’arrête lorsque le corps cesse de fonctionner. Il qualifie de « nihilistes suffisants » (smug nihilists) et de « personnes souffrant de déficit métaphysique » (metaphysical impaired) ceux qui voient l’être humain comme étant une sorte de zombie dépourvu d’âme et de but existentiel, le produit du hasard de l’évolution. Plutôt déprimant, en effet!

Alors, où nous emmène-t-il? Mirabello commence par notre situation dans l’espace-temps : peut-être que nous vivons dans un multivers, un hologramme, une molécule, un rêve. Peut-être que vous sommes déjà morts, comme l’avance Euripides. Viennent ensuite diverses théories sur la vie sans dieux ni âme, comme l’éternalisme ou la récurrence éternelle. Un autre chapitre énumère des considérations culturelles sur la nature de l’âme, sur les endroits où elle se rend et combien de temps elle y reste. Quel itinéraire suit-elle, au fait? Plusieurs mythes et témoignages de personnes ayant fait l’expérience de la mort nous racontent les aventures subséquentes de l’âme. L’auteur nous fait une liste des trucs et des astuces pour accéder à d’autres mondes, autrement dit, les choses à faire pour « bien mourir » (avoir un fils, être une sorcière, mourir avec des pensées nobles, acquérir un corps d’arc-en-ciel, etc.). Puis, nous passons à la suite logique, c’est-à-dire les fantômes et les spectres : que sont-ils, où pouvons-nous les trouver et quels sont les types de rencontres possibles? Nous apprenons également les différentes façons de communiquer avec les morts. En finale, des annexes nous expliquent aussi brièvement la réincarnation, les expériences extracorporelles et l’organisation d’une séance pour contacter l’Autre Côté.

Le tout est abordé avec une légère pointe d’humour : il s’agit d’un guide pratique après tout, le livre qu’il vous faut pour naviguer dans l’imaginaire spirituel de l’homme. Et croyez-moi, concernant les éventuels scénarios passé le seuil de la mort, nous avons l’embarras du choix!

[ Mots-clefs : , , ]

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <b> <i> <a href=""> <blockquote>
Si ce n'est pas déjà fait, veuillez prendre connaissance de nos politiques.

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.