Mr. Robot — Saison 2

Mr. Robot — Saison 2

Au risque de me répéter, je ne saurais trop vous recommander la série Mr. Robot, dont j’ai fait une critique élogieuse de la première saison l’été dernier. Après avoir fini la deuxième saison, je peux vous assurer que la qualité se maintient! Le mystère s’épaissit alors que dans la foulée des événements du 5 septembre (le Five Nine) — où un piratage massif de la plus grosse banque de la planète (E Corp, surnommée Evil Corp) a plongé le monde dans un chaos financier —, on allude maintenant à une phase 2 censée porter le coup de grâce.

En fait, cette mystérieuse phase devant être exécutée par le group fsociety (la version fictive d’Anonymous) avec la complicité de mercenaires chinois et d’autres joueurs surprenants, ne vise pas simplement à faire tomber « le 1 % du 1 % » qui contrôle le monde. Le but n’est rien de moins que de faire passer l’humanité à l’étape supérieure. Malgré les voiles que l’on soulève un à un pour nous révéler cette réalité, le mystère plane toujours lorsque se termine le dernier épisode. En quoi consiste cette phase 2 pour laquelle aucun sacrifice n’est assez grand, et qui requiert une sorte de foi de la part des initiés?

La saison 2 a une touche plus policière aussi, car le FBI met sur pied un vaste plan pour capturer les militants de fsociety. L’enquête est vue principalement à travers les yeux d’une agente en charge, un personnage complexe capable d’empathie, mais vivant une existence sans véritable contact humain. Chez elle, sa seule compagne est une intelligence artificielle à qui elle pose des questions existentielles. Ce n’est peut-être pas le genre de tournant que l’on souhaiterait voir l’humanité prendre, car n’en déplaise aux transhumanistes, l’IA n’est la solution aux maux de l’âme.

Le héros, Elliot Alderson, souffre toujours de problèmes mentaux graves et continue de s’adresser à son ami imaginaire silencieux (le spectateur) et à se battre contre l’envahissante image de son père. Cette incarnation est en fait le vrai Mr. Robot, le côté hyper zélote de sa propre personnalité qui prend les décisions difficiles auxquelles un esprit plus sensible ne saurait faire face. Une bonne partie de la saison 2 s’avère être une sorte de trip hallucinatoire où Elliot réinterprète la réalité pour la rendre plus supportable. Aussi, les messages qu’il adresse au spectateur sont des clés; par exemple, il précise au cours d’un monologue que ce qui est important n’est pas tant ce que l’on voit que ce que l’on ne peut voir. Et beaucoup se joue dans cette portion invisible de l’histoire!

Contribuant à l’aspect irréel de certaines situations, la Dark Army (le groupe de hackers chinois) est dirigée par Whiterose, un personnage transgenre qui a un goût marqué pour la mise en scène et une véritable obsession pour le passage du temps. Angela Moss, une amie d’Elliot qui s’est positionnée au sein d’E Corp, est enlevée et emmenée dans une pièce sombre meublée d’un aquarium qui fuit, un ordinateur ancien et un exemplaire de Lolita. Dans un retournement tout à fait lynchien, une gamine qui pourrait être elle dix ans plus tôt la soumet à un questionnaire sans queue ni tête. L’expérience aboutit à une sorte de conversion d’Angela, qui abandonne sa croisade personnelle contre E Corp pour adhérer à la vision de la phase 2 — l’événement à venir dont nous ne connaissons toujours pas les détails.

Pas besoin de s’y connaître en informatique, en piratage ou en haute finance pour devenir accroc à la série. Mr. Robot est une sorte de fantasme anarchiste pour quiconque souhaite voir tomber l’empire bancaire qui contrôle actuellement la planète. Et ce genre d’événement pourrait très bien devenir réalité un jour, car rien là-dedans n’est de la science-fiction. Par contre, une telle révolution viendrait avec un prix puisque les rouages de notre société fonctionnent avec l’argent. La transition à d’autres formes de monnaies non contrôlées par la Réserve fédérale et les grosses banques ne se ferait pas sans heurts, mais en vaudrait peut-être la peine…

[ Mots-clefs : , ]

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes: <b> <i> <a href=""> <blockquote>
Si ce n'est pas déjà fait, veuillez prendre connaissance de nos politiques.

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.