Google poétique

Du site 9-eyes de Jon RafmanL’une des nombreuses images intrigantes capturées sur Google Street View

 

Le moteur de recherche Google n’a plus besoin de présentation. Au fil des mises à jour, il offre des fonctions toujours plus perfectionnées dont les utilisateurs savent tirer parti, parfois de manière très originale. Google Street View, par exemple, est à la source de plusieurs nouvelles formes d’art urbain, notamment parce que la caméra des voitures Google a capturé des scènes inattendues qui figureraient bien dans une galerie contemporaine.

Une autre forme d’art spontané est à la portée de vos doigts: les poèmes de Google. Ceux-ci sont générés lorsque Google complète automatiquement une expression que vous entrez dans le champ de recherche. Bien sûr, vos termes de recherche n’aboutissent pas toujours à une jolie juxtaposition évocatrice, mais lorsque le phénomène se produit, le résultat vaut la peine d’être capturé pour la postérité.

Administré par Sampsa Nuotio et Raisa Omaheimo, le site Google Poetics se consacre à cette tâche en affichant ce que les utilisateurs dégottent au fil de leurs recherches. Ces «poèmes» sont en anglais, ce qui ne vous empêche pas de vous laisser prendre au jeu en français, ou dans la langue de votre choix.

Je vous traduis la page d’information:

Les poèmes de Google naissent lorsque les suggestions de saisie semi-automatique sont lues comme des poèmes.

Dans une tentative de prédire ce que l’utilisateur souhaite taper, l’algorithme de Google propose des expressions dès que des caractères sont entrés dans le champ de recherche. La combinaison de ces suggestions peut être drôle, absurde, dadaïste, et parfois touchante.

Mais la nature de ces poèmes ne se limite pas à quelques éclats de rire. Les suggestions de saisie semi-automatique de Google sont basées sur des recherches antérieures faites par de vraies personnes à travers le monde. Devant l’éclat bleuté de leur écran, ces gens se demandent «Pourquoi suis-je seul?» et «Pourquoi les grosses filles ont des exigences personnelles élevées?». Ils veulent savoir comment rouler un joint, et s’il est trop tôt pour dire «Je t’aime». Ils cherchent des infos sur les ninjas, les cannibales et Rihanna, et parfois, ils se demandent s’ils ne valent pas mieux morts.

Même si la société occidentale semble ouverte, certaines questions et pensées restent taboues. Plutôt que de demander l’avis de leurs pairs lorsqu’ils sont confrontés à ces problèmes, les gens se tournent vers Google, qu’ils peuvent consulter en privé chez eux. Le moteur de recherche omniscient accepte ces questions sans juger, et il les mêle aux paroles de chansons, aux titres d’ouvrages et aux noms de vedettes populaires, souvent avec des résultats hilarants.

Évidemment, Google n’est ni Shakespeare, ni Whitman, ni Dickinson. Il ne peut pas éclairer l’inconnu. Mais il révèle nos rouages internes, nos peurs et nos préjugés, les secrets et les hontes, l’espoir et les désirs de l’individu moderne.

Et c’est pourquoi Google Poetics est important.

 

Ci-dessous, je vous montre les résultats les plus intéressants que j’ai obtenus.

Google Poetics 01

Google Poetics 02

Google Poetics 03

Google Poetics 04

Google Poetics 05

Google Poetics 06

Google Poetics 07

Google Poetics 08

Google Poetics 09

Google Poetics 10

Google Poetics 11

Et vous, quelle vérité inattendue allez-vous découvrir?

[ Mots-clefs : , ]
# Les commentaires sont fermés.

3 Commentaires

  1. Daniel Sernine

    C’est drôle, hein, je n’ai jamais songé à soumettre à Google des requêtes autres que factuelles. Rien qui relève du subjectif, de l’opinion ou de la philosophie…

    • Si les gens se tournent spontanément vers Google, ce n’est pas parce que le moteur répond à leurs questions, mais parce qu’il les dirige vers des forums et des discussions où des gens partagent leurs problèmes. Google fait parfois office de ligne d’assistance, j’ai l’impression. D’ici quelques siècles, les ethnologues qui s’intéresseront à notre culture parleront peut-être de l’Oracle Google.
      :-)

  2. Fabuleuses les captures de google images. Totalement surréalistes. Quand on les regarde toutes à la suite, à la fin on se frotte les yeux on se demande où on habite…
    Pour google poétics, je reviendrai. :)

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.
  • Derniers commentaires

  • Derniers billets

  • Archives par date

  • Archives par sujet