L.A.Con IV: Première journée

Quelques photos pour résumer la première journée de Worldcon 2006…

Photo: Anaheim Convention Center
La section du Anaheim Convention Center où se déroule L.A.Con IV. Pas mal, non?

L.A.Con IV a lieu a quelques centaines de mètres au sud de Disneyland, à Anaheim en Californie (un ville à quarante kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Los Angeles). Worldcon prends à peu près le tier du gigantesque Anaheim Convention Center, qui accueille (en même temps!) le « South California Home and Garden Show » dans ce qu’il reste de l’édifice.

Phot: Enregistrement
L’enregistrement des congressistes, vu sous une perspective légèrement différente.

L’enregistrement a lieu de façon rapide et ordonnée. Je ne suis pas particulièrement épris de la badge trop légère et virevoltante que l’on nous a fourni, mais à quoi bon se plaindre à ce moment-ci?

Photo: Foule a l\'entree
Les congressistes commencent à arriver…

Ceci étant la première journée, il n’y a ni les grandes foules ni les super-vedettes que l’on peut espérer plus tard durant le congrès. Mais il y a les sous-fandoms habituels…

Photo: Un trekker
Yaaay! Aperçu d’un premier Trekker!

L’ouverture du congrès s’est fait à 13h30.

Photo: Foule attendant la ceremonie d\'ouverture
La foule attendant les cérémonies d’ouverture

Les cérémonies d’ouverture n’ont pas été un moment fort de la journée (disons que les fans ne sont pas sélectionnés pour leurs prouesses oratoires).

En revanche, le tout s’est grandement amélioré dès que l’on nous a permi l’accès à la « concourse », le mélange d’expositions, de kiosques et de bidules amusant composant l’aire commune de la convention.

Photo: Quelques personnages exhibes
Quelques personnages accueillant les visiteurs à l’aire commune de la convention

Photo: Rene Walling au kiosque d\'Anticipation
Je ne suis pas le seul canadien-français sur place: René Walling au kiosque d’Anticipation (Montréal 2009)

Photo: Le mur du fandom
Une bonne idée: un « mur du fandom » où les congressistes peuvent signer à l’année où ils sont devenus des fans.

Tout cela, bien sûr, est sans compter les multitudes de tables-rondes offertes. Au programme de ma journée: une table ronde sur la critique, une autre sur la « necessité » de conserver des choses telles la mascarade, les films, le filking à des conventions (une discussion qui a vite dévié sur l’aspect tout-inclusif de la Worldcon, et des buts d’un événement tel la Worldcon.)

Photo: Panel sur les tendances en SF
Table ronde sur « Future Trends in Science Fiction »: Mark von Schlegell, John-Henri Holmberg, James Patrick Kelly (M), Lou Anders et Gary K. Wolfe

J’ai particulièrement apprécié la table ronde sur les tendances actuelles en SF, pas autant pour la discussion que pour le fait qu’il s’agissait d’une excellente occasion de voir à l’oeuvre Lou Anders, une des nouvelles personalitées dominantes de la SF, ainsi que Gary K. Wolfe, critique emeritus à Locus.

Autre moment fort de la journée: Rencontrer David Marusek (auteur du bien bon roman Counting Heads) tout à fait accidentellement en tournant un coin. (Worldcon est un des seuls endroits où il est utile de se souvenir de la photo d’un auteur) Ce qui est d’autant plus incroyable, c’est que l’on ne l’a pas inscrit au programme en tant que participant (même pas de séance de signature, ou de kaffeklatsch), et ce malgré sa bonne volonté et des bonnes réactions à son premier roman. Cré programmation de Worldcon…

Et tout cela ne fait que commencer…

# Les commentaires sont fermés.

2 Commentaires

  1. J’aime bien les statues de la concourse. Je les reconnais presque toutes: il ne me manque que le robot à droite de R2-D2, celui au tout premier plan (trop incomplet) et celui tout au fond (trop loin). Pas sûr en quoi Jessica Rabbit cadre là-dedans, à part en entrant dans la catégorie un peu large de « créature humanoïde artificielle ».

  2. Benoit

    Le robot à gauche sort tout droit de Silent Running. Celui à côté du dalek m’est très vaguement familier, sans plus.

    Et Jessica Rabbit n’est pas la seule présente dans sa catégorie. Les 2 enlèvent la joie de voir réunis Robbie et le robot de The Day The Earth Stood Still!

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.