Boréal 2006 – Les prix!

Liste des prix décernés à Boréal 2006: (non-officiel)

Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois 2006:

  • Élisabeth Vonarburg, pour Reine de Mémoire 1 et 2.

Prix Boréal:

  • Écriture sur place: Hugues Morin
  • Fanéditeur: Mathieu Fortin, Brins d’éternité
  • Critique: Mario Tessier (Les Carnets du futurible, Solaris)
  • Nouvelle: Éric Gauthier, pour «Au jardin comme à la guerre» (Solaris 155)
  • Roman: Élisabeth Vonarburg, Reine de Mémoire 1 et 2

De plus, on apprends avec plaisir qu’à Sudbury, loin de Boréal, Sylvie Bérard a remporté le « Prix des lecteurs de Radio-Canada » pour le roman Terre des Autres.

# Les commentaires sont fermés.

7 Commentaires

  1. Mathieu Fortin a déjà réagi sur son blog

  2. Je viens de mettre Wikipédia à jour avec ces toutes nouvelles données.

  3. Félicitations à tout ce beau monde!

    J’ai vraiment aimé mon expérience Boréal 2006 et compte bien être présent en 2007. Bravo aux organisateurs. Pour ceux que ça intéresse, voici ma rétrospective du congrès.

    En espérant vous revoir dans d’autres occasions avant Boréal 2007.

  4. marie-dominique

    Qui étaient les finalistes pour le grand prix?

  5. mathieu f

    Daniel Sernine et Véronique Drouin, avec la gagnante!

    M

  6. Ceux qui cherchent l’annonce officielle (et la photo) de la remise du Prix des lecteurs à Sylvie Bérard devront aller faire un tour sur le site de Radio-Canada.

    Le site du Grand Prix a également été mis à jour.

    Puis, pour ceux qui l’auraient manqué, la Presse a publié un article sur « la francophonie en fantasy-land » quelques jours avant le congrès Boréal, article signé Sonia Sarfati (que l’on a vu au congrès).

  7. Benoit

    Grosse malheur, j’ai dû rater ce premier Boréal depuis… depuis quand, en fait? Je crois que d’était en 1986, alors que Mario Giguère et moi l’avions organisé. Un événement bien tranquille (et très intime, finalement). Je vais tout faire pour être de la fête l’an prochain.

    Félicitations à tous les gagnants! Une belle brochette! et je vais certainement me procurer le roman de Véronique Drouin, car elle aurait certainement mérité de gagner aussi en 2004 (le volet Jeunesse n’existait pas…) avec L’île d’Aurélie.

Un blogue, trois auteurs, une multitude d'univers à explorer.